Activités extrascolaire : choisir et s’organiser

Choisir la bonne activité

0010042438P-849x565Pour choisir la bonne activité scolaire, c’est-à-dire une activité qui lui fera plaisir et dont il ne se lassera pas, il est essentiel de découvrir beaucoup de possibilités (artistiques, musicales, sportives…) et aussi de les tester. De nombreux clubs de sport, par exemple, propose une première séance gratuite ou des portes ouvertes, permettant de tester l’activité. Cette solution est idéale pour ne pas signer une licence à l’année et acheter tout un équipement alors que votre enfant risque de ne plus vouloir continuer au-delà de 2 essais. Essayez également de lui faire comprendre qu’il doit choisir son activité en fonction de ses envies et capacités, et pas forcément en fonction de ce que font ses camarades. Bien sûr, les deux ne sont pas toujours incompatibles, mais s’il y a un écart flagrant, tentez de le raisonner.
Vous ne devez surtout pas forcer votre enfant à continuer s’il n’aime pas ce qu’il fait. Ce serait contreproductif. L’activité extrascolaire doit être un plaisir. Aussi, vous pouvez lui demander de persévérer encore un mois, par exemple. Mais si au-delà le plaisir n’est toujours pas revenu, c’est qu’il ne s’agit pas de la bonne activité. Essayez donc autre chose !

Voici quelques pistes de choix en fonction de la personnalité : http://www.magicmaman.com/,activites-de-rentree-comment-choisir,245,4924.asp.

Commencer du bon pied

Youth-soccer-indianaPour ne pas commencer une activité extrascolaire de la mauvaise façon, mieux vaut être préparé et organisé. Pour une activité sportive, par exemple, il conviendra de préparer une tenue spéciale, marquée avec une étiquette de vêtement (voir notre article) pour ne pas la perdre, et ranger dans LE sac de sport.
Il n’est pas utile, au début, d’investir des fortunes dans l’équipement et les accessoires. En effet, si l’enfant se lasse, ce sera perdu. Optez pour le prêt ou la location auprès du club, d’un professionnel ou même d’amis. La location d’instrument de musique, par exemple, se fait de plus en plus.

Ne privez pas soudainement votre enfant de son activité extrascolaire, ni pour le punir, ni pour favoriser l’école, par exemple. L’activité est un plaisir qui lui permet de s’évader, se dépenser, et donc de mieux se concentrer et d’être plus prompt à faire ses devoirs à côté. N’utilisez donc pas l’activité comme moyen de pression. En cas de force majeure (finance, déménagement, etc.), expliquez lui bien ces raisons et trouver un compromis pour qu’il puisse continuer à profiter de sa passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *