Les cartes Pokémon : un phénomène bien installé dans les cours de récré

cartes pokemon« Achète-moi un deck », « J’ai  trouvé un Celebi Obscur dans un Booster Pokémon », « Pourquoi j’ai jamais de Pokémon Ex ?! ». Vous n’avez rien compris à ces phrases saugrenues que débite régulièrement votre bambin ? C’est normal, l’univers des cartes Pokémon est un monde à part entière. Mais rassurez-vous : nous allons tout vos expliquer pour que vous puissiez surprendre votre enfant, mais aussi mieux comprendre l’engrenage de l’achat de ces jouets.

Le jeu

Concrètement, il s’agit, comme le jeu Magic qu’auront connu bien des jeunes dans les années 90, d’un jeu mixant à la fois des possibilités de jeu de rôles et de combat, mais aussi du plaisir de la collection. Chaque carte Pokémon représente un monstre, avec ses pouvoirs (capacités ou attaques), ses points de vie (PV) et autres caractéristiques. Entre en jeu également des cartes provoquant des actions, ou encore des cartes d’énergie, indispensables pour lancer des attaques.

Mais si les règles vous semblent obscures, pas de panique : la plupart de nos têtes blondes ne les connaissent pas vraiment non plus. D’ailleurs, peu jouent réellement avec les cartes. Non, le principe pour le plus grand nombre, c’est d’avoir toute la collection, et surtout les plus rares. Mais avec à ce jour plusieurs milliers de cartes différentes en circulation, répartie en dizaines de séries et extensions, l’affaire n’est pas gagnée…

Toutefois, si votre âme d’enfant est curieuse ou si votre grand(e) semble vraiment maîtriser les règles et la stratégie, vous pouvez en apprendre plus, en humour et en images, sur cet article de blog dédié aux parents.

Comment lui faire plaisir sans se ruiner ?

playing-cards-780326_960_720Vous l’aurez compris plus haut, obtenir toutes les cartes Pokémon qui existent, ou même d’une seule série, est quasiment impossible. Il vous faudra donc au préalable faire preuve de psychologie avec l’enfant, et lui faire comprendre que ses objectifs doivent être fixés à (très) long terme.
Pour commencer, achetez-lui un ou deux « starters ». Ce sont des « deck », c’est-à-dire des paquets de 60 cartes équilibrés permettant de jouer une partie. Vendu 15€, ils sont largement plus rentables que les Booster Pokémon (petites recharges de 10 cartes) vendues à 5€. Il pourra déjà commencer à jouer et échanger avec ses camarades. Vous pouvez aussi – astuce bon plan – les acheter d’occasion dans les vides greniers ou sur Internet.
Pour la suite, fixez un budget en amont. Par exemple, 10€ par mois. Ou laissez-le gérer son argent de poche lui-même, sans l’augmenter. En effet, plus il achètera de cartes, plus il aura de doubles et plus il risque d’être frustré (et exigeant). Car oui, les cartes rares sont TRES rares. Inutile donc de commencer à lui offrir un pack tous les jours en espérant en finir vite. D’autant que de nouvelles séries sortes régulièrement.
Enfin, vous pourrez lui offrir de nouveaux starters, ou encore des cartes rares achetées à l’unité sur des sites spécialisés comme http://pokemoncarte.com, pour les anniversaires, pour Noël ou pour une bonne note… La technique de la carotte, ca marche toujours, et avec les Pokémon, il deviendra peut être premier de la classe, à défaut d’être le « meilleur dresseur » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *