Les cauchemars chez les enfants

À partir de 2 ou 3 ans, les enfants commencent à faire des cauchemars. Ce phénomène surgit en fin de nuit durant le sommeil dit paradoxal. Les enfants sursautent souvent de peur, toutefois, il n’y a rien d’inquiétant puisque les cauchemars se rapportent au développement psychologique.

 

Cauchemars, quels en sont les causes ?

 

Identifier la cause exacte d’un cauchemar s’avère difficile. Il existe cependant plusieurs probabilités. Le stress, dû à un changement, se trouve en haut de la liste. Ceci pouvant concerner la première semaine d’école, le déménagement, la naissance d’un petit frère, la séparation des parents… Les cauchemars sont également causés par différentes situations angoissantes vécues dans la journée. Les conflits intérieurs et les difficultés d’apprentissage par exemple. La nuit, les préoccupations des enfants se transforment en fait en cauchemars et apparaissent sous plusieurs formes.

 

 

Que faire quand l’enfant fait un cauchemar ?

 

Il n’y a vraiment pas de quoi à s’inquiéter ! Sachez que les mauvais rêves font partie de l’évolution psychologique des enfants. Les cauchemars sont à même d’aider les enfants à mieux canaliser leurs pulsions et leurs angoisses. Le premier réflexe est d’allumer la lumière. Ensuite, prenez l’enfant dans vos bras, parlez-lui doucement et n’évoquez aucun stress. Bercez-le délicatement et vous verrez qu’il s’apaisera et se recouchera très facilement. N’hésitez pas à consulter un pédiatre si les mauvais rêves deviennent trop récurrents.

 

 

Est-ce possible d’éviter le cauchemar chez les enfants ?

 

Comme il a été déjà dit, le cauchemar n’est autre qu’une partie de l’évolution psychologique des enfants. Ce sont des réactions au vécu inévitables. Cependant, il est possible de les atténuer en encourageant un sommeil paisible. Pour ce faire, rien de plus simple que de préparer une routine de coucher. Cette dernière permet à l’enfant de trouver de la sérénité et d’avoir un sentiment de sécurité. Vous pouvez également diffuser de l’huile essentielle de lavande vraie ou de mandarine dans sa chambre. Cela créera une atmosphère propice à l’endormissement. Le site www.voshuiles.com propose différentes huiles et indique le mode d’application. Les films violents et les histoires sinistres sont à éviter. Parlez plutôt de choses positives.

http://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Epanouissement-de-l-enfant/Articles-et-Dossiers/Enfant-quand-les-nuits-virent-au-cauchemar

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *