Comment aménager une classe ?

Gérer une classe n’est jamais simple. Tout maître d’apprentissage a un jour été confronté à des élèves perturbateurs, à l’attitude nonchalante, ou dont le comportement s’éloignait de celui que l’on attendait d’eux. Ce n’est pas forcément ce qui vient à l’esprit en priorité, mais l’aménagement de l’espace joue un rôle considérable dans l’éducation, d’autant plus lorsque le groupe est conséquent.

Des pédagogies actives inspirantes

Les pédagogies actives ont fait leurs preuves. Tout le monde a entendu parler de Maria Montessori, très en vogue en ce moment, et de son mobilier scolaire bien spécifique. La célèbre pédiatre est partie du principe que les enfants apprennent de ce qui les entoure et que leur réussite dépend de l’environnement qui leur est proposé.
D’autres pédagogies, moins connues, vont dans le même sens : Freinet, Steiner ou Reggio pour ne citer qu’elles.
Dans ces méthodes, l’élève est placé au centre des attentions. Tout est fait pour qu’il se sente bien et qu’il apprenne par lui-même.

Aménager une classe

Si l’on souhaite s’inspirer de ces grands noms de l’éducation, il est primordial de prendre soin d’aménager sa classe en fonction des besoins du public accueilli. Le mobilier scolaire doit être de qualité et adapté à la taille des élèves. Ainsi, toute leur attention pourra être accordée aux activités. Celles-ci devraient être variées, proposées et non imposées. Pour ce faire, il est possible d’agencer plusieurs espaces qui auront chacun une fonction précise : des tables et des chaises pour les activités écrites, des étagères pour un coin lecture, des meubles pour disposer le matériel en libre service. Le site www.dmcdirect.fr propose toute une gamme de meubles. Le repos doit également être pensé. En effet, un coin détente permettra aux élèves de se ressourcer et favorisera leurs apprentissages. A l’inverse, un espace réservé aux activités plus dynamiques est également nécessaire. Il laissera la possibilité aux élèves qui en ressentent le besoin de se défouler avant de reprendre un apprentissage cognitif. Dans ces conditions, les compétences des élèves évolueront rapidement. L’aménagement de l’espace devra lui aussi évoluer afin de répondre à la soif d’apprendre des écoliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *