La méningococcie invasive : symptômes chez les nourrissons

La méningococcie invasive se présente comme une infection bactérienne qui se propage rapidement. Elle peut envahir l’organisme et occasionner une grave maladie telle que l’inflammation des méninges ou la méningite et entraîne aussi une septicémie. Découvrez les traitements et préventions concernant cette infection bactérienne.

Symptômes chez les nourrissons

Chez les nourrissons, la méningococcie se caractérise généralement par un manque d’appétit et une somnolence durant les 4 à 8 premières heures de sa manifestation. Ces signes se manifestent avec une fièvre soudaine, des nausées et vomissements, d’irritabilité et parfois par des douleurs aux jambes. Dans un stade plutôt avancé, la maladie entraîne une raideur au cou, un mal de tête intense, les mains et les pieds semblent frigorifiés. Par la suite, des éruptions cutanées comme des petites taches rouges peuvent apparaître et se répandre très rapidement sur tout le corps.

Les causes de la méningococcie

La méningococcie invasive est causée par une bactérie nommée Neisseira meningitidis. Chez certains malades, cette dernière se niche dans les cavités nasales ou la gorge, sans pour autant déclencher l’infection bactérienne. Outre les maladies graves qu’elle peut provoquer, elle est transmissible aux enfants et aux individus non-immunisés. Cette maladie peut se répandre par le biais des boissons ou des aliments partagés avec une personne atteinte. Le simple contact avec un malade peut transmettre la bactérie ou le virus.

Traitements et préventions

Le plus souvent, les médecins prescrivent un traitement à base d’antibiotique pendant trois à sept jours, selon les résultats d’analyses et l’état général du patient. Plus la personne malade met du temps pour se faire soigner, plus le risque de complications est grand. Cela peut engendrer des séquelles importantes, voire mortelles. La meilleure solution d’éviter cette maladie c’est de se faire immuniser. En effet, seul le vaccin pourrait vous protéger contre les cinq souches de méningococcie menant aux formes mortelles de cette infection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *