La diversification alimentaire de bébé

De la naissance à l’âge de 4 mois, bébé se nourrit exclusivement de lait. Le lait maternel est idéalement adapté aux besoins de l’enfant, dont il favorise le bon développement. La phase de diversification alimentaire débute généralement entre le cinquième et le sixième mois, avec l’introduction progressive d’autres aliments. Dans tous les cas, il est important d’individualiser cette transition, sans rien forcer, en tenant compte du développement, des goûts, mais surtout des besoins de l’enfant.

Quand débuter la diversification alimentaire de bébé ?

C’est traditionnellement à compter du sixième mois que l’on recommandait jusqu’à présent d’introduire d’autres aliments que le lait. La tendance est aujourd’hui à débuter plus tôt la phase de diversification, dès la fin du quatrième mois. On pense en effet qu’une diversification alimentaire plus précoce permettrait de réduire l’incidence des allergies. La phase de transition s’en trouve allongée : bébé continue à se nourrir de lait, mais commence à découvrir des aliments complémentaires. Généralement, c’est le repas de midi que l’on diversifie en premier. Le repas peut consister en une phase d’allaitement maternel (ou de prise de lait infantile) ; quand l’enfant a moins faim, on lui propose de goûter à une purée de légumes, par exemple de carottes, de courgettes ou de brocoli.

diversification alimentaire bebe

Comment bien gérer la transition ?

Parmi les règles à respecter, voici la principale : on introduit toujours un seul nouvel aliment à la fois. De cette manière, il est possible de tenir compte de la façon dont l’enfant réagit. Si bébé apprécie, on augmente progressivement les quantités et le repas de midi peut intégralement être composé de purée de légumes. L’étape suivante consiste à introduire peu à peu de la viande. Cette dernière assure un meilleur apport en fer que les bouillies lactées aux céréales. En parallèle, bébé peut découvrir ses premières boissons, autres que le lait maternel, bien sûr : de l’eau, mais aussi des infusions non sucrées. Il est impératif d’éviter le sel, le sucre et tout autre type d’assaisonnement. Rien n’empêche d’employer des purées prêtes à l’emploi, mais mieux vaut privilégier le bio.

De 7 mois à 1 an

La phase de diversification alimentaire de bébé prend peu à peu de l’ampleur. L’enfant découvre de nouvelles saveurs et éduque son goût. Dès l’âge de 7 mois, il est possible de prévoir un deuxième repas par jour sans lait. Le goûter peut par exemple se composer d’une bouillie de céréales et de fruits. Les nutritionnistes considèrent que le lait maternel constitue une source précieuse de nutriments tout au long de cette phase, et ce jusqu’à l’âge d’un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *