Les enfants et la télé : les dangers

Laissez un commentaire

L’enfant est déjà sous l’emprise de la télé dès son plus jeune âge. Or, les effets de cet appareil peuvent être malsains. Par ailleurs, les plus jeunes sont exposés à des dangers. Les parents doivent les aider à tout prix.

Quelques règles

Selon les spécialistes, de nos jours les enfants de 2 à 4 ans passent jusqu’à 2 heures par jour devant la télé. Avant d’être âgés de 16 mois, ils la regardent déjà pendant 1 heure. En France, un psychiatre a réussi à faire interdire les chaînes de télévision pour bébé. Ce professionnel plaide le « bon usage » des écrans pour les plus jeunes. Selon ses principes, la télé doit être interdite avant 3 ans et les consoles individuelles avant 6 ans. L’internet doit être accompagné de 9 ans jusqu’à 12 ans.

Pas de télé pour les moins de 3 ans

Avant ses 3 ans, l’enfant a besoin de développer ses 5 sens. Il doit toucher des objets, manipuler des jouets, s’amuser activement. Aussi, s’il reste devant la télé, il n’aura pas l’occasion d’effectuer ces gestes importants. De plus, le fait de rester devant l’écran l’empêche d’être en contact avec les adultes et les autres personnes : une situation plus qu’importante. Les plus jeunes doivent rester continuellement en relation avec le monde qui les entoure avant leurs 3 ans. Cette théorie a été établie par l’Association américaine de pédiatrie.

A quels risques s’expose l’enfant ?

Selon les scientifiques, la télé dès le plus jeune âge impacte sur l’intelligence et le développement du langage. Cette habitude entraîne les enfants à devenir passifs. Les enfants sont fascinés par l’écran, ils ne font que regarder, discerner des formes ou des images, sans rien comprendre. Aussitôt que le téléviseur est éteint, ils s’ennuient rapidement. Or, il doit se ressourcer et trouver des activités pour les occuper. La télévision incite les plus jeunes à adopter un comportement agressif et nuit à leur capacité de concentration.

Téléphone pour les enfants : les avantages et les inconvénients

jeune garçon regardant un téléphone
Laissez un commentaire

Actuellement, la technologie connaît une évolution sans précédent, au point de permettre à chaque enfant d’avoir un Smartphone. La responsabilité incombe aux parents quant à la sécurité, la santé et les études de leurs petits vis-à-vis de cette situation. Les adultes doivent alors savoir bien encadrer leurs enfants par rapport à ce changement.

Les avantages de l’existence des Smartphones

Si les manipulations des Smartphones se font sur conseil et direction des professeurs, cela va avoir des conséquences positives. Les enfants seront incités à effectuer des recherches sur un sujet déterminé. Ces appareils fonctionnent comme des outils pédagogiques et aident à rechercher des informations. Aussi, l’élève pourra éviter les simples plagiats s’il peut effectuer des approfondissements et explorations vastes de par lui-même. Par ailleurs, les téléphones permettent également d’établir le contact et améliorer la sécurité de l’enfant.

Les inconvénients

Les Smartphones font partie intégrante de la réalité quotidienne de chacun. Aussi, le fait d’interdire l’enfant à ne pas y jouer serait purement contradictoire. Par ailleurs, la mission des parents s’avère difficile dans le fait d’expliquer aux jeunes les inconvénients des téléphones. En outre, les téléphones diminuent la motricité fine : les enfants deviennent moins enthousiastes à utiliser les fournitures habituelles. En outre, l’évolution de la technologie ne fait que renforcer la paresse chez les enfants. Ainsi, ils ne seront même plus capables de toucher les matériaux usuels, tels que crayon, papier et stylo.

D’autres désavantages des Smartphones

Bien qu’utiles au quotidien, les Smartphones ne conviennent pas forcément à tous les enfants ! En effet, la sur-utilisation des écrans tactiles rend les enfants moins habiles de leurs doigts surtout quand il s’agit d’écrire sur du papier. D’autant plus que les textos conduisent les enfants à ne plus écrire correctement. Tel est aussi le cas des différentes discussions via les réseaux sociaux, car ces petits tendent à recourir au chat. Or, cette situation nuit gravement au développement du langage écrit, un outil fondamental pour les études supérieures. Un autre danger du Smartphone, au même titre que les jeux vidéo, celui-ci peut entraîner l’isolement social. L’enfant se sépare progressivement des personnes physiques qui l’entourent.

Soigner le rhume infantile

soigner-rhume-enfant
Laissez un commentaire

Le rhume se définit comme une infection contagieuse des voies respiratoires supérieures. Il touche notamment le pharynx, le larynx, avec la bouche et le nez). Ses symptômes peuvent être similaires à ceux de la grippe, mais cette dernière est plus grave. Cette maladie peut être causée par plus de 200 virus différents.

La contagion de la maladie

Le rhume touche notamment les enfants de moins de 5 ans. La cause en est que leur système immunitaire n’est pas encore tout à fait formé. Cette maladie peut les toucher fréquemment vu leur haut taux de contagion par rapport aux plus âgés. Ils sont en contact fréquent avec des camarades de classe déjà contaminés. En général, un bébé de deux ans peut être atteint de rhume jusqu’à dix fois dans l’année.

Quelques généralités

Un rhume dure généralement entre 3 à 5 jours. Cette durée se prolonge autant que la voie respiratoire produit des sécrétions. Ces dernières se manifestent par des toux, des éternuements et le nez qui coule. Cette maladie se transmet par le contact direct et indirect avec les personnes atteintes, par les objets touchés ou les mains… Le problème repose dans le cas où l’enfant déjà contaminé continue à fréquenter l’école.

Le traitement

Le rhume est causé par des virus, cela équivaut à la non-efficacité des antibiotiques. Au final, cette maladie disparaît d’elle-même, sans recourir à une quelconque intervention. Au cas où l’enfant aurait de la fièvre, ou si des douleurs se présentent au niveau de la gorge, de la tête ou des muscles, il faudrait lui administrer de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène. Ces médicaments se déclinent en Tylenol®, Tempra®, Advil®, Motrin®… Par ailleurs, les doses doivent toujours être respectées.

Comment apprendre une langue étrangère à son enfant

Laissez un commentaire

Auparavant, apprendre le français seulement à son enfant suffisait. Mais les temps ont changé et dorénavant, il faut parler plusieurs langues à la fois : l’anglais, l’espagnol, et même le mandarin… Cette situation est due à l’apogée de la mondialisation. Afin de mieux initier votre bout de chou aux langues étrangères, voici quelques conseils pratiques. La façon de procéder peut être théorique, naturelle ou pratique. Lire la suite »

L’apprentissage par le jeu

Laissez un commentaire

L’identité culturelle est importante chez les enfants. Ils doivent être entourés de gens par rapport auxquels ils peuvent s’identifier. L’enfance est marquée par les jeux, l’apprentissage et l’expérimentation. Les activités organisées les aident à se développer dans un cadre informel. Cela les prépare à l’interaction avec d’autres personnes que sa famille et à la vie scolaire. Lire la suite »

Les astuces pour apprendre un enfant à devenir autonome

Laissez un commentaire

Un enfant indépendant, c’est le bonheur de tout parent. Rien que de le voir grandir et capable de s’occuper de lui-même sans intervention met la joie au cœur. Cependant pour développer son autonomie, il faut passer par plusieurs étapes et  avoir beaucoup de persévérance.  Quelques conseils vous permettront d’inculquer petit à petit à votre enfant le fait d’être plus indépendant. Lire la suite »

Comment préparer sa première colonie de vacances ?

Laissez un commentaire

Permettant à votre enfant de gagner en confiance et en autonomie, les colonies de vacances leur apprennent à vivre en communauté en dehors du cadre scolaire, le tout dans une ambiance ludique et familiale. Se déroulant sur un court séjour, les colos sont organisées par thèmes, par activités et par lieux, il y en a donc pour tous les goûts. Si vous avez un budget limité, pensez à vous renseigner auprès de la CAF, de votre mairie et de votre entreprise qui proposent des aides financières. Lire la suite »

Mon enfant réclame de fermer sa chambre à clef : que faire ?

Laissez un commentaire

A partir d’un certain âge, les enfants déclarent un réel besoin d’indépendance et d’intimité. Leur chambre n’est plus uniquement le lieu pour jouer et dormir, c’est aussi leur sanctuaire personnel, le lieu qu’ils peuvent imprégner de leur personnalité. De ce fait, l’enfant n’apprécie pas que leur refuge soit envahi par des invités indésirables tels que les membres de la fratrie. Il peut alors vous réclamer une clef. Que lui répondre ? Lire la suite »