L’obésité infantile, un danger qui guette

L’obésité se définit comme la présence excessive ou anormale de graisse dans des parties du corps. Cette anomalie peut avoir de graves conséquences sur la santé. De nos jours, l’obésité atteint également le plus jeune âge. La mesure du surpoids s’établit par l’IMC ou indice de masse corporelle.

Les causes de l’obésité infantile

Il existe une multitude de causes quant à l’obésité infantile. La principale source se traduit par la balance énergétique positive. L’hérédité fait également partie de la longue liste, outre le milieu intra-utérin. Certaines mères sont obèses ou ont le diabète au cours de leur grossesse. L’enfant est victime du surpoids lorsqu’il bénéficie d’une alimentation de qualité et de quantité sans qu’il pratique des activités physiques. Les plus jeunes sont sujets à la sédentarité à cause de la télévision, des jeux vidéo et autres Smartphones.

Les éventuelles conséquences

L’enfant souffre de complications tant au niveau de sa santé que sur le plan psychique et social. Ces effets sont valables aussi bien sur le court que le long terme. Dans la vie de tous les jours, être trop gros peut entraîner l’isolation au niveau de la société. La confiance en soi diminue également. Tout cela affecte l’épanouissement personnel et provoque de graves conséquences sur le domaine comportemental. Par ailleurs, l’enfant obèse pourra être facilement sujet au diabète ou aux maladies cardiovasculaires.

Le traitement

En cas d’obésité, il faut penser à équilibrer son poids ainsi que le taux de graisse. Les efforts à fournir s’étalent sur le long terme. Pour l’enfant, cela va de pair avec une croissance normale sur tous les plans. Ainsi, il est nécessaire d’adopter certains comportements, tant pour les jeunes que les parents. Le mode de vie est à revoir : alimentation équilibrée, moins de temps devant les écrans, plus d’exercices physiques, etc. Les professionnels de la santé et du bien-être peuvent aider tout un chacun à éviter les éventuelles maladies et complications dues à l’obésité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *